Skip to content

Patrick Huard et l’évaluation au service de l’apprentissage

28 mars 2012

Tout au long de la diffusion de Star Académie, Patrick Huard et les autres enseignants de l’équipe nous ont permis, dans leur grande générosité, de les observer en action. Maintenant que c’est terminé, je fouille encore sur le site de Star Académie pour y dénicher des extraits qui illustrent différentes pratiques pédagogiques « gagnantes » en lien avec l’évaluation au service de l’apprentissage.

En visionnant les cours d’interprétation de Patrick Huard, on peut découvrir de nombreux exemples d’un enseignant qui…

  • prend le temps d’accueillir l’élève et de le faire parler de ses états d’âme
  • définit le résultat attendu et les critères de réussite avec les élèves – Pourquoi tu as choisi cette chanson? Qu’est-ce que tu comprends? Qu’est-ce que tu veux accomplir?
  • observe l’élève en action sans interrompre, sans guider
  • valorise l’effort et le travail (les habitudes de travail et les habiletés d’apprentissage)
  • exerce une retenue (temps d’attente)  « À 3:17 –  Je vais laisser les autres s’exprimer et après je vais vous dire des petites choses…« 
  • fait ressortir les points forts (exemples précis, mots clairs) … pas juste « C’était bon » mais « Il y a une différence dans le soutien de ce que vous faites. Je sens un fil continu…« 
  • propose une prochaine étape avec des pistes précises pour y travailler

Enfin, dans cet extrait d’une leçon d’interprétation, Patrick Huard invite les jeunes à se donner de la rétroaction entre eux.  On peut en retirer, entre autres, des exemples de:

  • climat de confiance établi dans un groupe-classe
  • évaluation par les pairs
  • autoévaluation
  • enseignant qui se présente comme un apprenant
  • exploitation (tri) de la rétroaction pour cibler une prochaine étape
  • utilisation de l’humour
———————
Encore cette saison, j’ai suivi l’aventure Star Académie et je suis un peu nostalgique que ce soit déjà terminé. J’ai découvert avec grand plaisir de nouveaux artistes et de nouvelles chansons. J’ai particulièrement apprécié « la galette émergente » et les cours de Biz.

Quelle surprise lorsque j’ai reconnu Jean-Yves Fréchette à la télévision! J’ai eu la chance de rencontrer le papa de Biz à Clair2012 au mois de février. Nous avions alors échangé sur la twittérature.

Et vous, avez-vous suivi cette aventure? Qu’est-ce qui vous a plu? Qu’avez-vous appris?
Publicités
2 commentaires leave one →
  1. ginettepm permalink
    28 mars 2012 07:35

    Je me suis laissée charmer par chacun des chanteurs mais mon coup de coeur ça été Andréanne A. Malette. Les paroles de ses chansons m’ont touchées. Je sens qu’elle avance dans la vie et se questionne en cours de route. Ça me ressemble…
    J’ai aussi aimé l’atmosphère collaboratif au sein de l’équipe. On a travaillé fort, on a accompli de grandes choses, en respectant les forces de chacun et dans un climat d’entraide. Quel bel exemple!

  2. jyfrechette permalink
    28 mars 2012 16:37

    Étrange coucou que cette gentille allusion à l’heure que j’ai passée avec les académiciens de Star Académie pour leur enseigner « la twittérature ». Les extraits vidéos disponibles sur le site de Star Académie ne rendent pas bien compte du déroulement du cours. Vous n’en voyez que les mondanités : les présentations et l’au revoir… Au total, 10 minutes sur 60.

    Pour rendre justice à mes élèves académiciens, il aurait fallu voir leur mine concentrée lorsqu’ils planchaient sur leur tweet : Andréanne A. rusant avec le prof en lui proposant un espace blanc de 140 caractères, Olivier les sourcils studieux concentré sur un hommage à Gregory, Mélissa le front plissé travaillant fort sur un tweet qui se met difficilement en place, Sophie appliquée et concentrée afin d’extirper du silence des mots brefs signifiant tout, Mike dégainant et gazouillant plus vite que son ombre, et tous persévérant et appliqués à remplir la petite case de Twitter afin d’y taper les 140 caractères réglementaires pile poil pour y fabriquer une phrase pertinente, inédite, élégante.

    Je n’oublierai jamais la mine triomphante de Jason, ce compatriote brayon, qui après avoir déniché un mot de la bonne taille dans le dictionnaire des synonymes et comptant sur ses doigts pour voir si le juste compte de lettres y était, lève le poing au ciel et pousse le cri de la victoire de celui qui réussit à réaliser un grand défi. Il y avait dans cette classe ce jour-là, quelque chose des attitudes que les professeurs aimeraient voir chez tous leurs élèves : la passion de la réussite. J’aimerais bien voir ce modèle pédagogique essaimer dans toutes les classes du Québec et, ailleurs aussi, pourquoi pas ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :